Les actualités Executive Portance

NEWS

23 novembre 2007 » 
La photo qui aurait pu figurer en dernière de couverture ... Livre : "Pour une mise en oeuvre rapide et maîtrisée" - De la Stratégie au terrain

Cette photo aurait pu figurer sur la dernière de couverture du livre « Pour une mise en œuvre rapide et maîtrisée », mais elle n'a pas été retenue.

Elle a été prise, en gare de Lyon, le 23 novembre 2007. Cette date ne vous parle sans doute pas, et pourtant. Il s'agissait du premier jour de reprise d'activité à la SNCF après les journées de grève ayant paralysé le pays, suite à l'annonce de la réforme des régimes spéciaux de retraite.

Pour nous, cette photo symbolise en grande partie nos convictions en matière de mise en œuvre de changements, de projets, de réformes.

En arrière plan, les TGV symboles d'innovation, d'excellence technologique, de maîtrise de la vitesse au service de la mobilité des personnes, de la création de liens. Magnifique ambassadeur du savoir-faire français, le TGV est un vecteur de création de richesse et de rayonnement de notre pays, à travers ses succès à l'exportation. Une réponse visionnaire, ancrée dans la réalité de notre pays, doublée d'une ambition qui remonte à 1966 avec le projet C03 lancé par la SNCF visant à créer une liaison Paris-Lyon par turbotrains avec un objectif de vitesse commerciale de 250 km/h. Dix ans plus tard, la SNCF passe commande pour 90 rames TGV sud-est à ALSTOM, capables d'une vitesse commerciale de 280 km/h.

Belle réussite technique que le monde entier nous envie. Mais des TGV cloués en gare, une gare désespérément vide, sans vie, à quoi ça sert ? C'est désolant, triste.

Ce n'est pas la technique qui est en cause mais le facteur humain, point de départ de toute évolution, de toute réforme. Une dizaine de jours de grève pour une réforme inéluctable, pour un coût exorbitant pour les cheminots, la SNCF, la région Ile de France, l'économie du pays. Nous ne pouvons que nous interroger sur la mise en œuvre de ce projet de réforme et sur l'attitude des différents acteurs, sur le respect et la considération qu'ils ont portés aux clients, aux citoyens. En ce jour du 23 novembre à la Gare de Lyon, l'activité reprend, la vie reprend.

Les discussions entre syndicats, directions d'entreprises et Etat ont été initiées dans les semaines suivantes. Quel contraste par rapport au battage médiatique des jours de grève précédents. Silence on se parle ! On se dit ce que l'on a à se dire. On rétablit la confiance, le respect pour avancer ensemble vers un compromis répondant aux enjeux de financement retraites.

L'horloge en haut à droite de la photo est également un clin d'œil qui renvoie à la ponctualité des trains, au stress des passagers de dernière minute ayant peur de rater leur train mais aussi au timing adopté pour cette réforme.

Mettre en œuvre rapidement ne veut pas dire de façon précipitée. C'est un juste équilibre entre l'allure qu'il faut sans cesse presser et ce que les personnels, les organisations sont capables d'accepter. Faire vite et bien nécessite une écoute attentive du terrain pour bien appréhender les horloges de chacun et les mettre en perspective par rapport aux enjeux et aux défis à relever.

Notre souhait, le plus cher : des gares pleines, des TGV à l'heure, des clients heureux et des personnels responsables, reconnus, écoutés, fiers de leur entreprise et de leur travail.

 

> retour à la liste

 

 


> News
> AGENDA
> Documentation

Plus de d'infos sur cette news :